Principes de l’ostéopathie | The International Academy of Osteopathy IAO
header:

Principes de l’ostéopathie

L’ostéopathie s’appuie essentiellement sur les principes suivants :

1. Interaction entre la structure et la fonction

Seule une structure parfaitement intacte peut bien fonctionner.
Exemple : une voiture qui a perdu une roue ne peut pas bien rouler. Ou encore : si une voiture ne roule pas suffisamment, elle peut tomber en panne.
Il en va de même pour les structures et les fonctions humaines. L’ostéopathe répare la fonction de mobilité bloquée d’une structure déterminée.

2. L’organisme est une unité biologique.

Toutes les structures et les fonctions de l’organisme sont indissociables. C’est ce que l’on appelle l’« holisme ». Cela signifie que l’ensemble est bien plus que la somme des composants de cet ensemble.
Un problème dans notre organisme induit des changements à la fois locaux et « à distance ».
Exemple : un pneu de voiture qui fuit. Il n’y a pas seulement un problème local (le trou dans le pneu), il y a également un problème à distance (la voiture ne roule plus comme elle le devrait).
L’ostéopathe sait qu’une perte de mobilité dans un pied peut induire non seulement une douleur dans le pied mais également une douleur dans le bas du dos.

3. L’organisme dispose de mécanismes d’autorégulation.

L’organisme a la faculté naturelle de se maintenir dans le meilleur équilibre possible. Nous n’avons pas toujours conscience que notre organisme lutte en permanence contre toutes les agressions éventuelles, comme les changements climatiques, les microbes, la pesanteur, etc. En traitant les pertes de mobilité de toutes les structures, l’ostéopathe parvient à stimuler ces facultés d’autoguérison. Bien entendu, un ostéopathe ne peut pas guérir tous les maux. C’est la raison pour laquelle la collaboration avec un médecin classique est incontournable.